Publicité

Xavier Dupont de Ligonnès : l'incroyable plus-value des premiers acheteurs de la maison du drame

C'est une maison tristement célèbre à Nantes. Le 21 avril 2011, les corps sans vie d'Agnès Dupont de Ligonnès (49 ans) et ses quatre enfants, Benoît (13 ans), Anne (16 ans), Thomas (18 ans) et Arthur (20 ans) avaient été retrouvés enterrés sous la terrasse de leur maison. Seul le père, Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné d'avoir commis le quintuple meurtre, demeure introuvable depuis près de 12 ans.

Cinq ans après la tuerie de Nantes, la maison de la famille, située au 55 boulevard Schuman avait été proposée à la vente pour 296.900 euros, comme l'avait rapporté Ouest-France. Finalement, elle avait été vendue à un couple pour 260.000 euros. Un prix bien inférieur à sa valeur réelle, compte tenu du massacre qui avait eu lieu dans la maison.

La maison de Xavier Dupont de Ligonnès revendue en 2019

En 2019, soit trois ans et demi après avoir été cédée à bas prix, la maison de Xavier Dupont de Ligonnès a été remise en vente au prix fort de 479.000 euros. Cette fois, les potentiels acheteurs se sont arrachés la bâtisse, malgré son prix et sa terrible histoire. Toujours selon Ouest-France, les propriétaires ont fait une plus-value de plus de 200.000 euros et ont presque doublé leur prix d'achat.

Il faut dire que l'ancienne maison des Dupont de Ligonnès possède de nombreux atouts. Datant de 1860, la bâtisse se situe dans un quartier très prisé de Nantes. Elle a été "rénovée avec goût" par les premiers acheteurs, qui ont refait la totalité (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Elle finit aux urgences après un baiser trop fougueux lors d'un rendez-vous galant
Son mari refuse d'assister aux funérailles de son père pour une raison aberrante
10 conseils pour garder le moral lorsqu'il fait froid et sombre
Mort troublante d'Anne-Cécile Pinel : neuf ans après la disparition de la jeune femme, une avancée se profile
Sa femme tombe enceinte malgré une vasectomie et des méthodes contraceptives il demande le divorce