Pour Xavier Bertrand, "il faut se mettre d'accord pour former une équipe" sur son nom

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le président de la région Hauts de France, et candidat à l'élection présidentielle de 2022, sur le plateau de France 2 à Paris, le 30 septembre 2021 
 region and candidate for the 2022 French presidential election Xavier Bertrand listens to a question as he participates in a news broadcast of France 2 TV channel in Paris, on September 30, 2021.Xavier Bertrand, hostile to any primary on the right, now pleads for
Le président de la région Hauts de France, et candidat à l'élection présidentielle de 2022, sur le plateau de France 2 à Paris, le 30 septembre 2021 region and candidate for the 2022 French presidential election Xavier Bertrand listens to a question as he participates in a news broadcast of France 2 TV channel in Paris, on September 30, 2021.Xavier Bertrand, hostile to any primary on the right, now pleads for

La droite fait grise mine après le sondage Harris Interactive-Challenges qui place Eric Zemmour pour la première fois en mesure de se qualifier pour le second tour. Mais Xavier Bertrand y voit plutôt une opportunité, lui qui refuse de participer au Congrès des LR et espère toujours imposer sa candidature par le biais des sondages.

Présent au Salon de l'élevage à Clermont-Ferrand, le président de la région Hauts-de-France est à nouveau revenu sur sa déclaration de ne pas être sur la ligne de départ lors du Congrès des LR. Ce grand raout doit permettre aux militants de désigner leur candidat pour 2022.

"Rassemblez-vous"

"Les électeurs nous envoient un message: entendez-vous, rassemblez vous le plus vite possible. Il faut qu’on l’entende tous qu'on se mette d’accord et qu’on forme une équipe", a avancé l'ex-ministre du Travail au micro de BFMTV.

Accélérer le calendrier

Son appel n'a pourtant pas eu le succès escompté. Ni Michel Barnier ni Valérie Pécresse n'ont pour l'instant accepté de retirer leur candidature à son profit.

Xavier Bertrand est également revenu sur la question du calendrier alors que le Congrès de désignation doit avoir lieu le 4 décembre prochain. "Plus tôt on pourra se rassembler, mieux c'est", a-t-il insisté.

Du côté du parti, il n'est pas question de changer les règles. "C'est une date décidée par les militants et elle nous permettra de faire campagne en interne", avait déjà estimé Christian Jacob, le patron des LR, sur BFMTV le 26 septembre dernier.

Enfin, le patron des Hauts-de-France a égratigné la candidature possible d'Eric Zemmour en 2022. "Les Français veulent des solutions aux problèmes. Les extrêmes peuvent-ils en apporter? Evidemment non. Ils peuvent animer le débat mais pas apporter des solutions", a estimé l'élu.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles