Publicité

Humanitaires tués à Gaza: World Central Kitchen, l'ONG américaine endeuillée créée par un chef étoilé

"Quand les gens ont faim, envoyez des cuisiniers". Tel est le mantra de l'ONG américaine World Central Kitchen, endeuillée par la mort de sept collaborateurs à Gaza ce lundi 1er avril. "Dévastée", l'organisation a indiqué que les humanitaires ont été tués dans une frappe des FDI", les forces armées israéliennes, et annoncé la suspension de ses activités dans la région.

"J'ai le cœur brisé et je suis en deuil", a écrit sur X (ex-Twitter) le chef hispano-américain José Andrés, fondateur de l'ONG, en appelant le "gouvernement israélien" à "mettre fin à ce massacre aveugle" contre les "civils et les travailleurs humanitaires".

Chef étoilé

Propriétaire de plusieurs restaurants aux États-Unis dont le doublement étoilé "Minibar" de Washington, José Andrés a fondé World Central Kitchen en 2010 pour fournir une aide alimentaire d'urgence aux rescapés du tremblement de terre en Haïti.

L'ONG s'est ensuite développée pour intervenir partout dans le monde dans des régions touchées par des catastrophes naturelles: ouragans Harvey et Maria aux États-Unis en 2017, cyclone à Madagascar en 2022, séismes au Maroc en 2023 et au Japon en 2024... L'organisation aide aussi les migrants à la frontière américaine avec le Mexique.

En 2022, World Central Kitchen s'est déployée en Ukraine pour sa première opération dans une zone de guerre. Quatre personnes travaillant pour l'ONG y ont été blessées, rapporte CBS News.

43 millions de repas à Gaza

Depuis le 7 octobre 2023, World Central Kitchen travaille à acheminer des denrées alimentaires dans la bande de Gaza, par camions ou par largage depuis des avions.

Le 12 mars 2024, le chef José Andrés a embarqué à Chypre à bord du premier bateau humanitaire de l'organisation à destination de la bande de Gaza, emportant plus de 200 tonnes de nourriture. Un second convoi a suivi le 30 mars dernier. L'ONG a elle même construit une jetée sur la côte gazaouie pour décharger les cargaisons, précise-t-elle sur son compte X.

À ce jour, World Central Kitchen affirme avoir fourni plus de "43 millions de repas par voie terrestre, aérienne et maritime" aux Palestiniens, alors que l'ONU multiplie les alertes sur un risque de famine dans l'enclave gazaouie.

Au total, l'ONG indique sur son site avoir servi plus de 350 millions de repas depuis sa création.

Article original publié sur BFMTV.com