William Shatner se dit "terrifié" avant d'aller dans l'espace

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
L'acteur William Shatner en 2019, au ComicCon Africa à Johannesburg. - Michele Spatari - AFP
L'acteur William Shatner en 2019, au ComicCon Africa à Johannesburg. - Michele Spatari - AFP

William Shatner, l'inoubliable capitaine Kirk de la série Star Trek, s'apprête à se rendre "là où aucun homme n'est jamais allé" et se dit "terrifié" à cette idée, a-t-il confié au ComicCon de New York cette semaine. "Je suis terrifié", a-t-il confié. "Je suis le capitaine Kirk et je suis terrifié."

Le comédien de 90 ans va prendre place à bord de la prochaine mission dans l'espace de Blue Origin. Il se souvient de la proposition de Jeff Bezos, fondateur de l'entreprise spatiale: "Est-ce que tu aimerais y aller? Tu vas être l'homme le plus vieux à aller dans l'espace."

"Je ne veux pas être connu comme l'homme le plus vieux de l'espace! Je suis le capitaine Kirk!" lui avait-il répondu avant d'accepter la proposition. Concernant le voyage en lui-même, William Shatner confie ses craintes avec une pointe d'humour: "J'espère une seule chose: ne voir personne de l'autre côté du hublot!"

Trois mois après une mission avec Jeff Bezos

Ce vol qui doit s'élancer depuis l'ouest du Texas le 12 octobre aura lieu moins de trois mois après la mission au cours de laquelle l'entreprise a transporté ses quatre premiers passagers, dont son fondateur Jeff Bezos.

Le voyage proposé par Blue Origin est une expérience de quelques minutes au-dessus de la ligne de Karman qui marque, à 100 km d'altitude, la frontière de l'espace selon la convention internationale.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles