Publicité

Wilfried Nathan Douala aurait en réalité 23 ans, le Cameroun exclu des prochaines CAN?

Il était présenté comme un surdoué particulièrement précoce. A seulement 17 ans, Wilfried Nathan Douala était même le plus jeune joueur à être sélectionné pour la Coupe d’Afrique des nations en début d’année. Il s’est d’ailleurs fait remarquer en Côte d’Ivoire par ses chants et ses danses pour encourager ses partenaires avant les matchs. Sauf que le milieu de terrain du Victoria United, un club de Limbé (en première division camerounaise), a peut-être bien plus que 17 ans. Il a été suspendu dimanche par sa fédération (tout comme 61 autres joueurs) pour un problème de "double identité".

Selon Le Monde, il s’appellerait en réalité Alexandre Bardelli et serait âgé d’au moins 23 ans. Depuis son arrivée en équipe nationale, plusieurs suiveurs du football camerounais avaient émis des doutes sur la véracité de son CV. Il y a deux ans, en marge de la CAN 2021 organisée au Cameroun, Le Monde avait effectué un reportage au sein de l’équipe de l’Oryx, un club mythique du pays, pour parler notamment de son manque de moyens. Parmi la vingtaine de joueurs présents ce jour-là, l’un d’eux disait s’appeler Alexandre Bardelli et affichait sa détermination à devenir professionnel. En assurant avoir 21 ans.

Plusieurs anciens coéquipiers confirment la fraude

Le joueur avait accepté d’être photographié. Et la ressemblance est très troublante avec le visage de Wilfried Nathan Douala. Il arbore la même cicatrice au niveau du sourcil droit et de nombreux tatouages reconnaissables sur les mêmes parties du corps. "Oui, Alexandre Bardelli, c’est Wilfried Nathan Douala", ont confirmé au Monde plusieurs anciens de l’Oryx, qui ont souhaité garder l’anonymat. Le journal précise que le numéro communiqué à l’époque par Bardelli est aujourd’hui celui de la mère de Wilfried Nathan Douala...

Le règlement de la CAN peut permettre à la CAF d’ouvrir une enquête pour déterminer s’il y a eu fraude ou usurpation d’identité de la part du joueur sélectionné par le Cameroun. Si les faits sont avérés, les Lions Indomptables risquent d’être exclus des deux prochaines éditions de la Coupe d’Afrique des nations.

Article original publié sur RMC Sport