Publicité

Washington réaffirme son partenariat stratégique avec Bagdad

Le ministre américain de la Défense était en déplacement ce mardi à Bagdad. Une visite qui intervient à la veille du 20ème anniversaire de l'offensive américaine en Irak qui aboutit à la chute de Saddam Hussein et à un changement de régime.

Washington entend réaffirmer son partenariat stratégique avec Bagdad : "Les États-Unis s'engagent à élargir leur partenariat avec le peuple et le gouvernement irakien.Nous sommes profondément engagés à faire en sorte que le peuple irakien puisse vivre dans la paix et la dignité dans la sûreté et la sécurité et avec des opportunités économiques égales pour tous", a déclaré le ministre américain de la Défense Lloyd Austin.

De son côté, le Premier ministre irakien Mohamed Chia al-Soudani a dit vouloir "renforcer et consolider" ses relations avec les États-Unis, à tous les niveaux. Les deux pays conservent des liens très forts, notamment sur le plan militaire.

Des troupes américaines sont encore déployées en Irak dans le cadre de la coalition internationale visant à lutter contre les groupes jihadistes qui revendiquent toujours ponctuellement des attaques meurtrières.

Disposant d'immenses richesses en hydrocarbures, l'Irak souffre encore d'infrastructures en déliquescence et d'une corruption endémique.

Le pays est aussi en proie à une instabilité politique chronique : l'actuel Premier ministre Mohamed Chia al-Soudani, choisi par les partis pro-Iran majoritaires au Parlement, a été nommé fin 2022 au terme d'une année de tractations interminables.