Washington a largué une bombe d'une puissance inédite en Afghanistan

par Idrees Ali
L'armée américaine a annoncé avoir largué jeudi dans l'est de l'Afghanistan une bombe GBU-43, la bombe non-nucléaire la plus puissante jamais utilisée dans des combats par Washington, sur des grottes du groupe Etat islamique (EI). /Photo d'archives/REUTERS/U.S. Air Force photo/Handout via REUTERS

par Idrees Ali

WASHINGTON (Reuters) - L'armée américaine a annoncé avoir largué jeudi dans l'est de l'Afghanistan une bombe GBU-43, la bombe non-nucléaire la plus puissante jamais utilisée dans des combats par Washington, sur des grottes du groupe Etat islamique (EI).

C'est la première fois que les forces américaines utilisent ce type de bombe dans des combats, a précisé le porte-parole du Pentagone Adam Stump.

L'engin a été largué depuis un avion de transport MC-130 dans le district d'Achin de la province de Nangarhar, à proximité de la frontière pakistanaise, a-t-il ajouté.

Qualifié de "mère de toutes les bombes" pour sa puissance, l'engin de plus de neuf tonnes guidé par GPS a été testé pour la première fois en mars 2003, quelques jours avant le début de la guerre en Irak.

Quinze ans après le renversement du régime taliban par les forces américaines, le pays reste régulièrement frappé par des attaques des taliban ou d'autres groupes islamistes armés. Plusieurs milliers de militaires américains y sont toujours stationnés.

Le général John Nicholson, commandant du corps expéditionnaire américain en Afghanistan, a précisé que la bombe visait des grottes et des bunkers abritant des combattants de l'EI en Afghanistan, une branche parfois appelée "ISIS-K" par les forces américaines.

"C'est le bon type de munition pour réduire ces obstacles et maintenir l'élan de notre offensive contre ISIS-K", a-t-il déclaré dans un communiqué.

On ignore encore l'étendue des dégâts causés par la bombe.

LUTTE CONTRE L'EI

Le porte-parole de la Maison blanche, Sean Spicer, a ouvert sa conférence de presse quotidienne sur le sujet: "Nous avons ciblé un système de tunnels et de grottes qu'utilisent les combattants de l'EI pour se mouvoir librement, ce qui facilite des attaques sur des conseillers militaires américains et les forces afghanes dans la région", a-t-il déclaré.

La semaine dernière, un soldat américain a été tué en Afghanistan, dans la même région, pendant une opération contre le groupe Etat islamique.

"Les Etats-Unis prennent la lutte contre l'EI très au sérieux et pour battre le groupe, nous devons leur ôter tout espace d'opération, c'est ce que nous avons fait", a-t-il poursuivi.

La bombe, décrite par Spicer comme "une grande arme puissante et précisément délivrée" a été lancée aux environs de 19h00 locales, a-t-il précisé, ajoutant que "toutes les précautions nécessaires pour éviter des victimes civiles et des dommages collatéraux" avaient été prises.

Les experts militaires américains estiment que la majeure partie des membres de l'EI en Afghanistan sont situés dans la province de Nangarhar et celle, voisine, de Kunar.

Certains responsables américains jugent que 700 combattants de l'EI seraient présents dans le pays, quand des responsables afghans font état de plus du double.

(Will Dunham; Julie Carriat pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages