Publicité

Wagner laisse la place à l'armée russe à Bakhmout

Wagner laisse la place à l'armée russe à Bakhmout

"D’ici au 1er juin, la majeure partie de nos unités se réinstallera dans des bases arrières. Nous remettons les positions aux militaires, les munitions et tout ce qui s’y trouve", a expliqué Evgueni Prigojine dans une vidéo diffusée jeudi 25 mai par son service de communication.

Après avoir critiqué l'armée russe pour avoir tardé à lui livrer les munitions et les armes nécessaires à la prise de Bakhmout, le fondateur de Wagner semble donc mettre de côté les tensions qui l'opposent à l'État-major russe.

Le transfert de Bakhmout à l'armée russe commence

_"Nous sommes en train de retirer les unités de Bakhmout aujourd'hui",_a confirmé le chef de la milice Wagner. "On se retire, on se repose, on se prépare, puis on recevra de nouvelles tâches", a-t-il ajouté.

Cette opération de transition se déroule à un moment où l'armée russe est dans une situation délicate sur les flancs à Bakhmout. Selon les Ukrainiens, l'armée russe a perdu 20 kilomètres carrés au nord et au sud de la ville, face à leurs forces.

Le groupe Wagner a revendiqué il y a cinq jours la prise de cette ville du Donbass devenue emblématique. La milice aurait perdu 10 000 combattants sur les 50 000 recrutés dans les prisons russes, selon Evgueni Prigojine.