Vu de Russie. 2 530 jours de guerre dans le Donbass

Expert (Moscou)
·2 min de lecture

Le magazine d’analyse russe Expert consacre son dossier de couverture au septième anniversaire du conflit armé dans l’est de l’Ukraine entre les séparatistes prorusses et l’armée de Kiev. L’hebdomadaire affirme que la Russie ne laissera pas tomber “les siens”.

Ces dernières semaines, les échanges de tirs se multiplient dans l’est de l’Ukraine, entre les forces ukrainiennes et les unités séparatistes soutenues par l’armée russe. Et ce bien qu’un cessez-le-feu soit officiellement en vigueur depuis juillet 2020. Ce regain de tension est le fait de Kiev, estime Expert, et plus précisément un “effet direct de la situation sur la scène politique intérieure ukrainienne”.

“Le président Volodymyr Zelensky a eu tôt fait de voir se ternir son image de soldat de la paix, défenseur de la langue russe, simple type honnête censé régler des comptes avec les oligarques et stabiliser le pays”, écrit le magazine russe à propos de l’ancien humoriste, élu en 2019 à la tête de l’Ukraine. “La cote de popularité du ‘serviteur du peuple’ [du nom de son parti] a bien dégringolé depuis deux ans. Et pour conserver le pouvoir, il faut complaire non pas à ceux [les russophones du Donbass] qui endurent depuis sept ans l’ukrainisation forcée, mais à ceux qui sont prêts à chanter longuement et convulsivement l’hymne national sous les fenêtres du bureau du président”, poursuit l’éditorial.

À lire aussi: Vu d’Ukraine. Regain de tensions dans le Donbass

Après s’être attaqué à la Plateforme d’opposition (Pour la vie et le Parti de Chariy, deux formations “antinationalistes”), après avoir interdit, début février, trois chaînes de télévision d’opposition (ZIK, NewsOne et 112 Oukraïna), voilà que le pouvoir ukrainien “brise le cessez-le-feu”. Ce qui indique, selon le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :