Vu de l’étranger. Municipales 2020 : les villes de France englouties par la “vague verte”

Courrier international (Paris)
1 / 2

Vu de l’étranger. Municipales 2020 : les villes de France englouties par la “vague verte”

Le second tour des élections municipales, ce dimanche 28 juin, a été marqué par un taux d’abstention historique à 59 %, le gain de Perpignan par l’extrême-droite, et la confirmation de la poussée verte dans les grandes villes, note la presse étrangère.

“Vague verte en France” : le quotidien suisse Le Temps titre sur les bons résultats d’Europe Écologie-Les Verts (EELV), qui, à 21 heures ce dimanche 28 juin, ravissait plusieurs villes de France pour ce second tour des élections municipales.

La poussée écologiste s’est confirmée à Lyon, où Grégory Doucet (EELV) s’est imposé avec plus de 50 % des voix selon les premières estimations. Les Verts étaient également en ballottage très favorables à Strasbourg, Besançon, Poitiers et Bordeaux – bastion d’Alain Juppé et de la droite –, d’après les résultats publiés dès 20 heures.

À Lille aussi, les écologistes, derrière le candidat Stéphane Baly, étaient en bonne voie, dimanche 28 juin au soir, pour vaincre la maire historique de cette métropole du nord de la France, Martine Aubry. Mais cette dernière, bien que les résultats soient très serrés, aurait finalement gagné sur le fil.

Perpignan aux mains de l’extrême droite

À Perpignan – 120 000 habitants – le candidat proche du Rassemblement national, Louis Aliot, a ravi la mairie à Jean-Marc Pujol (Les Républicains). Cette victoire apporte “au parti de Marine Le Pen ce qui lui manquait en France : [une] ville de plus de 100 000 habitants” qui est désormais “la métropole la plus importante aux mains de l’extrême droite”, précise Le Temps.

Le journal espagnol El País note de son côté que le Premier ministre Édouard Philippe l’emporte au Havre, avec près de 59 % des voix. Ce succès confirme les récents sondages où la

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :