Vu de l’étranger. LREM perd sa majorité absolue à l’Assemblée : un coup dur pour Macron

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Des députés dissidents ont formé ce mardi 19 mai un nouveau groupe parlementaire. S’il s’agit davantage d’un geste symbolique, car le président français bénéficie du soutien des centristes, cela envoi un signal fort, note la presse étrangère.

Fini de tanguer : les jours de la majorité absolue pour La République en marche (LREM) à l’Assemblée sont officiellement révolus”, prévient Le Soir. Affaibli depuis quelque temps, le parti fondé par Emmanuel Macron ne compte désormais “plus que” 288 députés, “contre 314 au début de la législature”, rappelle le quotidien belge. C’est juste “en dessous de la majorité qui a fait la gloire du mouvement après son hold-up aux élections législatives de 2017”. Cela s’explique par la formation d’un nouveau groupe parlementaire baptisé Écologie Démocratie Solidarité”. Un neuvième ensemble, composé de 17 députés, pour l’hémicycle.

Terminée” donc, “l’unité de façade des ‘marcheurs’”, explique RTS. ​“Les profils de ces frondeurs sont assez variés.” On y “trouve notamment Cédric Villani, exclu du parti en raison de ses ambitions municipales à Paris, mais aussi Matthieu Orphelin, proche de Nicolas Hulot et Paula Forteza en coprésidents du groupe, Aurélien Taché, ex-socialiste et élu dans le

[...] Retrouvez cet article sur Courrier international

À lire aussi :