Vu de l’étranger. Avec Jadot, les écolos français optent pour un “pragmatisme à l’allemande”

·1 min de lecture

L’eurodéputé de 54 ans a remporté la primaire écologiste, au terme d’un scrutin extrêmement serré. À l’étranger, les médias s’interrogent sur la capacité du candidat à rassembler, même s’il propose des mesures jugées “réalistes”.

Les Français ont choisi “le pragmatisme”, peut-on lire dans la presse étrangère après la victoire de Yannick Jadot à la primaire écologiste, annoncée ce mercredi 28 septembre. Pour Bloomberg, la “célébrité” de l’homme politique sur la scène nationale, ainsi que sa “modération”, ont joué en sa faveur. “M. Jadot promet des politiques environnementales fondées sur des alliances pragmatiques, comme le fait la cheffe de file des Verts allemands Annalena Baerbock”, explique l’agence américaine.

Il a déclaré vouloir se débarrasser de l’image du parti, celle d’un groupe de hippies qui critiquent tout, des voitures trop polluantes à l’énergie nucléaire.

Mais si le quinquagénaire a obtenu 51,03 % des voix, il n’a remporté le scrutin en ligne que “de justesse”, note depuis l’Allemagne, Deutschlandfunk. Son adversaire, l’écoféministe Sandrine Rousseau a ainsi réussi à réunir 48,97 % des votants. Le candidat à la présidentielle va donc devoir convaincre son électorat.

À lire aussi:

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles