Vu de Grèce. Giannis Antetokounmpo, dieu grec de Milwaukee et de la NBA

·1 min de lecture

Le basketteur grec d’origine nigériane, sans-papiers vendeur de bibelots dans les rues d’Athènes à 15 ans, a permis à son équipe, les Bucks de Milwaukee, de remporter son deuxième titre NBA, cinquante ans après le premier. Survolté après une saison déjà pleine, celui que l’Amérique a surnommé le “monstre grec” a été nommé meilleur joueur des finales.

Son histoire est un conte de fées comme l’Amérique en raffole. Né à Athènes de parents nigérians, ayant grandi dans un quartier défavorisé de la capitale grecque, contraint de vendre des bibelots dans les rues, sans-papiers jusqu’à ses 15 ans… et aujourd’hui sur le toit du monde : “Giannis Antetokounmpo est le nouveau roi de la NBA”, titre le pure-player grec Sport24.

En remportant dans la nuit du 20 au 21 juillet, heure française, les finales de la NBA, le prestigieux championnat de basket-ball des États-Unis, avec son club des Bucks de Milwaukee (4 victoires à 2 contre les Suns de Phoenix), franchise qu’il avait rejointe en 2013, et en devenant MVP (meilleur joueur) des finales, Giannis a inscrit son nom au palmarès du basket international.

Giannis Antetokounmpo à Athènes peu avant son arrivée en NBA, le 29 mai 2013. PHOTO / EIRINI VOURLOUMIS / THE NEW YORK TIMES
Giannis Antetokounmpo à Athènes peu avant son arrivée en NBA, le 29 mai 2013. PHOTO / EIRINI VOURLOUMIS / THE NEW YORK TIMES

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles