Vu d’Italie. Louis XIV devient Louis 14 : ces musées français qui renoncent aux chiffres romains

Corriere della Sera (Milan)
·1 min de lecture

Pour viser un public plus large, le Carnavalet et le Louvre privilégient de plus en plus les chiffres arabes. Pour le quotidien italien Corriere della Sera, les musées français prennent le risque d’être accusés d’avoir choisi une solution de facilité. Et d’avoir cédé aux sirènes du marketing.

Le roi Louis XIV est mort, vive le roi Louis 14. Après quatre ans de travaux, le musée Carnavalet est à nouveau prêt à accueillir le public, rapporte le Corriere della Sera. Et selon le quotidien italien, “lorsque les mesures de restriction liées à la pandémie le permettront”, les visiteurs découvriront que cette institution dédiée à l’histoire de Paris a décidé d’abandonner les chiffres romains au profit des chiffres arabes dans ces inscriptions explicatives.

Le Roi-Soleil a donc été rebaptisé Louis 14, et le XVIe siècle devient ainsi 16e siècle “car les chiffres romains peuvent être un obstacle à la compréhension”, explique Noémie Giard, cheffe du service des publics du musée Carnavalet, citée par le Corriere della Sera.

À lire aussi: Tourisme. Soleil, bars, restaurants et musées ouverts : les Français en goguette à Madrid

Le quotidien indique que “même le Louvre” a renoncé à utiliser les chiffres romains pour indiquer les siècles. Le plus grand musée du monde n’est toutefois pas allé aussi loin que le Carnavalet : il maintient l’usage des chiffres romains pour les rois et les reines.

Selon le Corriere della Sera, le recours aux chiffres arabes, qui vise à approcher un “public le plus large possible”, n’est pas du goût de tout le monde :

Comme toujours dans ces cas-là, les bonnes intentions suscitent doutes et controverses. Sommes-nous sûrs que la solution face

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :