Vu d’Allemagne. Le meurtre de Mireille Knoll, symptomatique d’un “nouvel antisémitisme en France”

·1 min de lecture

La justice française a rendu son verdict contre les deux accusés ce 10 novembre, en condamnant notamment Yacine Mihoub à perpétuité. La veille, le quotidien berlinois Die Welt s’alarmait devant la multiplication d’affaires où des Français sont tués parce qu’ils sont juifs.

Le verdict de la Cour d’assises de Paris est tombé tard dans la soirée. Yacine Mihoub a été condamné à perpétuité pour le meurtre d’une femme juive de 85 ans, Mireille Knoll, en mars 2018. Quant à Alex Carrimbacus, qui était coaccusé, il a finalement été acquitté des accusations de meurtre. Mais il a été reconnu coupable de “vol aggravé”, notamment “en raison de l’appartenance de la victime à la religion juive”.

Avec ce jugement, la justice met enfin un point final à cette affaire qui a connu un énorme écho médiatique. Le meutre de Mireille Knoll avait fait beaucoup parler même en dehors des frontières de l’hexagone. Tant et si bien, qu’un jour avant le verdict, le média allemand Die Welt consacrait déjà un article à cette affaire et plus largement au problème de l’antisémitisme en France.

À lire aussi: Vu d’Italie. Injures à Alain Finkielkraut : “l’antisémitisme est de retour au cœur de l’Europe”

Pour le quotidien berlinois, en effet, le seul fait que Yacine Mihoub et Alex Carrimbacus aient dû se soumettre au jugement de la justice était “considéré comme un succès en France”

L’article du journal conservateur est titré “le nouvel antisémitisme en France”, et il rappelle le malaise provoqué par une autre affaire judiciaire : le meurtre de Sarah Halimi, où la justice avait fini par déclarer pénalement irresponsable Kobili Traoré, après que des expertises avaient conclu à l’altération de son discernement due notamment à une bouffée délirante aiguë.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles