Vu des États-Unis. Darmanin-Le Pen, la France est désormais en campagne électorale

Bloomberg Businessweek (New York)
·1 min de lecture

Le débat télévisé entre la patronne du Rassemblement national et le ministre de l’Intérieur a marqué le coup d’envoi de la campagne présidentielle, estime Bloomberg. Et ce même si leurs lignes politiques, ajoute le site américain, paraissent souvent très proches.

Pour Bloomberg, c’était le top départ de la période électorale en France. Le duel entre Marine Le Pen et Gérald Darmanin, le jeudi 11 février sur France 2, était attendu, y compris par la correspondante du site américain. Pendant quatre-vingt-dix minutes, la présidente du Rassemblement national (RN) et le ministre de l’Intérieur d’Emmanuel Macron ont débattu sur l’islamisme et l’immigration.

Pour la journaliste américaine, l’exercice a montré que les deux principaux acteurs actuellement identifiables dans la course pour la présidentielle de 2022 ont commencé à prendre position. À ses yeux, le débat aura offert quelques occasions aux deux côtés : prendre le dessus sur ses sujets favoris et gagner en crédibilité pour Marine Le Pen, tenter de couper l’herbe sous le pied à l’extrême droite, tout en lissant son image de défenseur d’une droite dure pour se rapprocher un peu plus du centre pour Darmanin.

À lire aussi: Vu d’Allemagne. Le virage souverainiste d’Emmanuel Macron

Sur la même ligne

“Si Le Pen s’est montrée la plus dure sur l’immigration illégale et en appelant à une interdiction totale du port du voile, les deux responsables politiques se sont souvent retrouvés sur la même ligne, notamment sur les questions de sécurité et de laïcité.”

Bloomberg note un ton “cordial” la plupart du temps, signalant toutefois

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :