Publicité

"On est vraiment abasourdis" : le choc après l'avalanche mortelle dans le Puy-de-Dôme

Quatre personnes sont mortes après une avalanche intervenue dans le massif du Sancy, au Mont-Dore (Puy-de-Dôme), dimanche 25 février. Trois autres ont survécu.

De mémoire d'habitant, il n'y avait jamais eu autant de victimes après une avalanche. Sept randonneurs ont été pris au piège dans "un glissement neigeux imprévisible", dimanche 25 février, dans le massif du Sancy au Mont-Dore, a indiqué le préfet du Puy-de-Dôme Joël Mathurin sur BFMTV. Quatre d'entre elles, dont le guide professionnel David Vigourux, n'ont pas survécu.

Quand l'avalanche s'est déclenchée, les sept alpinistes étaient encore encordés. Deux autres personnes, qui n'étaient pas ensevelis, ont pu prévenir les secours. Immédiatement, un peloton de gendarmerie de haute montagne, une équipe cynophile, des moniteurs et des pisteurs se sont rendus sur place.

La pire tragédie dans la région depuis 30 ans

Ce genre d'accident "n'arrive pas souvent, surtout avec un nombre de victimes assez conséquent", souligne Sacha Espinasse, l'un des sauveteurs.

"C'est tragique. Les gens pensent qu'on habite dans une petite montagne mais il ne faut pas trop penser ça car les accidents arrivent très vite. Ça marque", a-t-il ajouté.

"La montagne est bien plus forte que nous"

Rattaché au Club alpin de Vichy, le groupe d'alpinistes était pourtant expérimenté. Ils étaient accompagnés par David Vigouroux, un guide de haute montagne très connu en Auvergne. "On est vraiment abasourdis", se désole Sébastien Dubourg, maire du Mont-Dore (Puy-de-Dôme).

Avant de poursuivre: "La montagne est bien plus forte que nous. Il faut faire le maximum pour essayer de prendre le moins de risques possible."

Parmi les trois survivants, transférés au CHU de Clermont-Ferrand, deux d'entre eux sont totalement indemnes et le troisième a été gardé en observation en raison d'un traumatisme crânien modéré. Une cellule médico-psychologique a été ouverte dans l'établissement de santé. Une enquête a également été confiée au parquet de Clermont-Ferrand pour déterminer les causes de l'accident.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Ils finissent de déblayer leur cour, une avalanche ruine leur travail