Publicité

Vrai ou faux : 8 idées reçues sur le sommeil

Le sommeil, aussi fondamental soit-il pour notre bien-être, est souvent entouré d'idées préconçues. Temps de sommeil, grasse matinée, mélatonine... Quelles sont les idées reçues les plus répandues sur le sommeil ? Démêlons le vrai du faux pour mieux comprendre les subtilités de notre repos nocturne.

Faux. De récentes découvertes changent notre vision du sommeil. Une étude publiée en 2023 dans la revue Nature Neuroscience montre que l’on peut répondre à des sollicitations extérieures tout en dormant ! Des chercheurs ont en effet soumis des personnes endormies à un test dit de "décision lexicale", au cours duquel une voix humaine énonçait des mots réels ou inventés. Pour signifier leur classement dans l’une ou l’autre catégorie, les participants devaient sourire ou froncer les sourcils. Résultat : à chaque stade du sommeil, la plupart d’entre eux ont été capables de répondre à ces stimulus verbaux.

Faux. Les besoins quotidiens d’un adulte sont bien de huit heures en moyenne, mais nous ne sommes pas tous logés à la même enseigne. Les gros dormeurs se sentent fatigués s’ils n’ont pas leurs dix heures de répit, alors que cinq ou six heures suffisent à d'autres. La durée varie aussi avec l’âge : un nourrisson dort quinze à dix-sept heures chaque jour, un enfant de 10 ans autour de dix heures. Chez les seniors, c’est la qualité qui baisse : le sommeil devient plus léger et fragmenté, d’où l’utilité d’une sieste pour compenser. Enfin le rythme varie d’une personne à l’autre, entre lève-tôt (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Homéopathie : les traitements homéopathiques à privilégier contre le stress
Le sport sur ordonnance : en pratique, comment faire pour y avoir droit ?
Pourquoi dit-on que le cancer du pancréas est le plus insidieux de tous les cancers ?
Des contraceptifs augmentent le risque de développer des méningiomes, selon une récente étude française
Trouble bipolaire : peut-on vraiment le détecter dans notre sang ?