Vote de lois au cas par cas : qu'ont fait les députés Les Républicains lors du premier quinquennat de Macron ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avec une majorité relative de 245 députés, Emmanuel Macron est face à une situation quasi-inédite sous la Ve République. Sans majorité absolue, le chef de l’Etat a esquissé deux options mercredi soir lors d’une allocution télévisée : « [L]a responsabilité [de la majorité présidentielle] est donc de s'élargir, soit en bâtissant un contrat de coalition, soit en construisant des majorités texte par texte. » Ces majorités texte par texte seraient-elles possibles avec Les Républicains, eux qui ont le groupe le plus important à l’Assemblée après le RN et les Insoumis ? Quelle a été leur attitude lors du précédent quinquennat d’Emmanuel Macron ? Ont-ils parfois voté des textes gouvernementaux ? Se sont-ils abstenus ou ont-ils toujours voté contre ?

Lire aussi - Assemblée nationale : pour la Première ministre Élisabeth Borne, le piège du vote de confiance

Si la situation politique est radicalement différente - affaiblissement d’Emmanuel Macron, rôle charnière du groupe LR malgré un nombre de membres moins important, changement du président de groupe -, le précédent quinquennat donne une indication sur la capacité ou non du groupe Les Républicains à se montrer constructif et à voter des textes au cas par cas. Pour se faire, nous avons isolé les textes de lois les plus importants présentés par le gouvernement, hors textes sanitaires, durant la précédente législature. Voici comment Les Républicains ont voté.

Les députés LR votent très majoritairement pour la réforme de la SNCF

Le quinq...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles