Le vote par correspondance peut-il faire capoter la présidentielle américaine ?

Le Point.fr avec AFP
·1 min de lecture
Décompte de bulletins de vote le 26 octobre 2020 à Orlando, en Floride.
Décompte de bulletins de vote le 26 octobre 2020 à Orlando, en Floride.

La présidentielle américaine 2020 va sans doute battre un record : celui du nombre de votants par correspondance. Au 30 octobre, soit quatre jours avant le scrutin, près de 80 millions d'Américains avaient déjà voté, soit environ 60 % du total de 2016. Et en raison de la pandémie de Covid-19, le vote par correspondance explose, posant, potentiellement, de nombreux problèmes. Surtout si la course entre Joe Biden et Donald Trump est serrée le 3 novembre. La bataille juridique pourrait alors aller jusqu'à la Cour suprême.

Lors des dernières élections dans le pays, on estime qu'environ 1 % des bulletins postés ont été invalidés. Le chiffre devrait là encore être plus élevé cette année. Ce qui laisse planer la menace de multiples contestations possibles, et d'innombrables recours devant les tribunaux. Pour rappel, la présidentielle de 2000 et le bras de fer entre George W. Bush et Al Gore s'étaient joués en Floride à 537 bulletins près?

Lire aussi Présidentielle américaine : Trump ou Biden, les stars affichent leur choix

- Quel contexte général ?

En 2016, environ 139 millions d'Américains ont voté, dont 33 millions par correspondance. Cette année, les analystes estiment que la participation pourrait être plus élevée avec quelque 150 millions d'électeurs, dont jusqu'à la moitié par correspondance.

- Quelles règles pour voter par courrier ?

Cela dépend des États. Une poignée d'entre eux a automatiquement envoyé des bulletins de vote par correspondance à tous les électe [...] Lire la suite