Publicité

Vosges : une tête de sanglier découverte sur la porte d’une mosquée, une enquête ouverte

Une tête de sanglier a été découverte jeudi 28 mars 2024 sur la porte de la mosquée de Contrexéville (Capture d'écran).  - Credit:Google Street View
Une tête de sanglier a été découverte jeudi 28 mars 2024 sur la porte de la mosquée de Contrexéville (Capture d'écran). - Credit:Google Street View

Accrochée par une ficelle et en état de décomposition, une tête de sanglier a été retrouvée sur la porte de la mosquée Attawba, située à Contrexéville (Vosges), jeudi 28 mars. « Cet acte ne touche pas seulement un individu, mais toute la mosquée, un culte qui représente l'islam », déplore le président de la mosquée, Mohamed Akouh, au micro de France 3.

La tête de l'animal a été découverte en pleine période du ramadan, qui a débuté le 11 mars dernier. Mais la mosquée, ouverte au public depuis deux ans, n'en est pas à son premier incident. « La première année, nous avions des tags racistes avec des croix gammées et des insultes », précise Mohamed Akouh. Ce dernier dit avoir « confiance en la justice pour trouver le ou les responsables de ces actes », mais tout en refusant de « répondre à la provocation ».

Une enquête ouverte pour « provocation à la haine raciale »

Une enquête pour « provocation à la haine raciale » a été ouverte par le procureur de la République d'Épinal, Frédéric Nahon. Selon le maire de Contrexéville, Luc Gerecke, également interrogé par France 3, il s'agit d'un « acte isolé » et « inadmissible ».

L'affaire est également remontée jusqu'au gouvernement, alors que deux autres mosquées, à Valenciennes et à Fresnes-sur-Escaut (Nord), ont également fait l'objet de dégradations samedi 30 mars. « Je condamne fermement ces actes inacceptables contre nos compatriotes musulmans », a déclaré sur X (ex-Twitter) le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin [...] Lire la suite