Publicité

Vosges : un homme de 55 ans sauvagement tué, ses deux beaux-fils et sa femme arrêtés

Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux suspects n'auraient pas supporté que leur beau-père place leurs chiens à la SPA sans leur accord.

Les trois suspects ont été arrêtés et placés en garde à vue (Photo : Getty Images/iStockphoto)

Les enquêteurs qui se sont rendus dans l'appartement ont décrit "une scène de crime d'une extrême violence". Deux hommes âgés d'une trentaine d'années et leur mère, âgée de 54 ans, ont été mis en examen pour homicide aggravé ce lundi 29 janvier, quelques jours après le décès d'un homme de 55 ans dans des circonstances choquantes.

Des coups portés avec un couteau, une serpette, une batte de base-ball, une statue...

D'après Franceinfo, les faits se sont produits dans la soirée du vendredi 26 janvier, dans la commune de Plainfaing (Vosges). La victime se trouvait dans son appartement avec les trois suspects lorsqu'une vive dispute a éclaté, au sujet des chiens des deux beaux-fils. Selon le rapport du parquet, ces animaux avaient en effet été "placés à la SPA" par le beau-père, contre l'accord des enfants de sa compagne.

"En présence de leur mère, les explications avaient dégénéré, les mis en cause avaient 'vu rouge' et s'étaient acharnés sur la victime", relate le parquet, toujours cité par le média de service public. Les suspects ont ainsi reconnu "avoir porté de multiples coups sur la victime, en utilisant plusieurs objets présents dans le salon (couteau, serpette, batte de base-ball, statue...)".

La compagne de la victime aurait porté les premiers coups

Selon le rapport du parquet, les premiers coups ont d'ailleurs été assénés par la compagne de la victime, "sans empêcher ses fils de porter des coups avec des objets par la suite". La mère et ses deux enfants ont donc été arrêtés après la découverte par les gendarmes du cadavre du quinquagénaire portant "plusieurs dizaines de plaies, localisées dans le dos, les jambes, le visage étant complètement défiguré".

Alors que les deux trentenaires ont été mis en examen pour "meurtre précédé, accompagné ou suivi d'actes de tortures et actes de barbarie", leur maman devrait également être poursuivie pour "abstention volontaire d'empêcher un crime" et "non-assistance à personne en danger". Alors qu'une autopsie de la victime va être menée dans les prochains jours et pourraient mieux éclairer les responsabilités de chacun, les trois suspects ont été placés en détention provisoire.

VIDÉO - Aux États-Unis, l'Alabama procède à la première exécution à l'azote au monde