Vortex (France 2) : Quel est le point commun entre la série avec Tomer Sisley et The Mandalorian ?

Gilles Gustine/FTV

UNE HISTOIRE ROMANTIQUE

Brest, 1998. Alors que la Coupe du monde de football bat son plein, le capitaine de police Ludovic Béguin (Tomer Sisley) perd, dans un accident sur une plage, son épouse, Mélanie (Camille Claris). Il se retrouve seul avec leur bébé âgé de quelques mois, Juliette. Vingt-sept ans plus tard, en examinant en réalité virtuelle une scène de crime à l’endroit même où sa femme a disparu, il peut entrer en contact avec elle, les onze jours précédant son décès, grâce à une faille temporelle causée par un bug. Il va tenter de prévenir Mélanie pour éviter l’issue fatale. D’autre part, il se pourrait qu’il ne s’agisse pas d’un accident. Mais attention, en modifiant le passé, l’officier de police, qui a refait sa vie et a eu un enfant avec une réfugiée afghane, Parvana Rabani (Zineb Triki), ne risque-t-il pas de perdre sa nouvelle famille ? Telle est la problématique posée par ce mythe d’Orphée descendant aux enfers, revisité par la technologie.

À lire également

Vortex, Bardot... : Ces nouveautés qu'on a hâte de découvrir sur France Télévisions (PHOTOS)

DES EFFETS SPÉCIAUX INNOVANTS

Pour filmer les rencontres entre Mélanie et Ludovic sur la plage, la production a préféré, au fond vert, la...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi