A quoi vont servir les chimères homme-singe créés pour la première fois ?

·1 min de lecture

Dans un article publié dans la revue scientifique Cell, on peut lire que des scientifiques ont réalisé une chimère homme-singe. Autrement dit, ils ont inséré des cellules souches humaines dans un embryon de singe. Une autre étude, cette fois-ci française, est également parvenue à créer ces mêmes types d'embryons il y a quelques mois. Mais pour quoi faire ?

Tout d'abord, l'objectif n'est pas de fabriquer un homme-singe, loin de là. La chimère a été obtenue au stade embryonnaire, puis l'expérience s'est arrêtée au bout de 20 jours. L'idée était de travailler sur des cellules souches pluripotentes (ce qui est déjà le cas depuis plusieurs années). Ces dernières sont présentes dans n'importe quel embryon de type animal au tout début de sa formation, ce sont celles qui activent la fabrication d'organes. Ce sont les moteurs du développement.

Les chimères, dans quel but ?

L'idée, c'est de prélever des cellules souches humaines, de les retravailler pour les faire revenir à un état primaire (lorsqu'elles étaient pluripotentes, au tout début du processus) et de les injecter dans un embryon pour voir si elles peuvent avoir un impact sur le développement de ce dernier.

Plusieurs expériences de ce type ont déjà été menées, des chimères homme-porc, homme-souris, homme-lapin... Sans résultat concluant. On ne peut pas le faire sur un embryon humain, pour des raisons éthiques. Cette fois-ci, l'essai s'est fait sur des macaques, les scientifiques pensaient (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Dans les centres de vaccination Covid-19, le tarif des médecins désormais plafonné
Thomas Pesquet prépare aussi la médecine de demain
Variant brésilien P1 : ce que l'on sait
Variant anglais Covid-19 : symptômes, contagion, vaccin
Comprendre la phobie pour en sortir