Publicité

Volodymyr Zelensky invité à « un futur sommet » de l'UE

Volodymyr Zelensky pourrait intervenir en personne devant les eurodéputés.   - Credit:Sarsenov Daniiar/Ukraine Preside / MAXPPP / ZUMA PRESS/MAXPPP/MAXPPP
Volodymyr Zelensky pourrait intervenir en personne devant les eurodéputés. - Credit:Sarsenov Daniiar/Ukraine Preside / MAXPPP / ZUMA PRESS/MAXPPP/MAXPPP

Une possible visite du président ukrainien à Bruxelles jeudi, à l'occasion d'une réunion des chefs d'État et de gouvernement des vingt-sept, est en discussion.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a été invité à participer à « un futur sommet » des Vingt-Sept, a annoncé lundi un porte-parole du président du Conseil européen Charles Michel, sans autres détails, alors que plusieurs sources font état de sa possible venue à Bruxelles jeudi. Charles Michel « a invité (Volodymyr) Zelensky à participer en personne à un futur sommet (de l'UE). Pour des raisons de sécurité, aucune information supplémentaire ne sera divulguée », a indiqué sur Twitter un porte-parole du dirigeant européen, Barend Leyts.

Or, plusieurs sources européennes ont fait état auprès de l'AFP d'une possible visite de M. Zelensky à Bruxelles jeudi, à l'occasion d'une réunion des chefs d'État et de gouvernement des Vingt-Sept. Si elle était confirmée, il s'agirait de la première visite du président ukrainien dans la capitale de l'UE depuis le début de l'offensive militaire russe contre son pays le 24 février 2022.

Une « invitation permanente »

Zelensky pourrait intervenir en personne devant les eurodéputés : une source au Parlement européen a fait part de « la probabilité que se tienne une session plénière extraordinaire jeudi 9 février en présence de Volodymyr Zelensky ». Deux autres sources parlementaires ont confirmé cette information, sous le couvert de l'anonymat. Le dirigeant ukrainien bénéficie d'une « invitation permanente » à Bruxelles, s'était contenté d'indiquer plus tôt lundi le porte-parole de Charles Michel. La présidence ukrainienne n [...]

Lire la suite

VIDÉO-Sur le front, les soldats ukrainiens attendent plus d'obus et de chars