Publicité

Volkswagen porté en justice suite au naufrage du Felicity Ace

Volkswagen est confronté à deux poursuites en Allemagne liées à l'incendie du navire Felicity Ace en 2022, où une batterie de Porsche électrique aurait déclenché le feu. Les plaignants, dont Mitsui OSK Lines et Allianz, ont lancé des poursuites à Stuttgart, actuellement suspendues pour médiation. Le navire transportait environ 3 965 véhicules, représentant une perte potentielle d'au moins 155 millions de dollars pour VW. Les plaignants allèguent que VW n'a pas informé des dangers liés au transport des voitures électriques. Une affaire similaire impliquant BMW est également mentionnée, avec le navire Fremantle Highway ayant sombré aux Pays-Bas.

Naufrage du Felicity Ace : Mitsui OSK Lines et Allianz à l’attaque

Dans un ballet judiciaire aussi complexe que captivant, Volkswagen est sur le point de faire face à deux poursuites en Allemagne, découlant de l'incendie tragique du navire cargo Felicity Ace en 2022. L'allégation percutante indique qu'une batterie d'un véhicule électrique Porsche, filiale du groupe VW, aurait été la source du feu qui a ultimement scellé le destin du navire transportant une cargaison précieuse.
L'écho de cette affaire résonne depuis Stuttgart, le bastion de l'unité Porsche, où la première poursuite a été initiée. Parmi les plaignants, on retrouve Mitsui OSK Lines, l'opérateur du navire, et Allianz, l'un des gardiens financiers du précieux chargement, selon les dires d'un porte-parole du tribunal. Alors que cette saga judiciaire a débuté il y a un an, elle s'est vue momentanément suspendue en raison de...Lire la suite sur Autoplus