Publicité

Volkswagen n'en a pas terminé avec la justice suite au Dieselgate

Pratiquement dix ans après les révélations liées au scandale du Dieselgate, Volkswagen espère tant bien que mal tourner la page. Pourtant, le groupe n'en a pas encore terminé avec la justice, notamment en Allemagne.

En effet, le tribunal administratif de la région de Schleswig-Holstein, situé dans le nord du pays, a rendu une décision importante en invalidant l'homologation délivrée par l'agence allemande de l'automobile KBA pour un logiciel équipant plusieurs anciens modèles diesel.

Cette décision, similaire à celle prononcée il y a près d'un an, a été saluée par l'ONG environnementale Deutsche Umwelthilfe (DUH), soulignant son engagement en faveur de "la protection de la santé de millions de personnes dans nos villes qui sont exposées aux toxines des gaz d'échappement diesel".

Un dispositif largement répandu

La DUH, qui avait engagé cette action en justice contre l'homologation, voit dans cette décision une victoire cruciale pour la qualité de l'air dans les zones urbaines. Selon l'organisation, cette homologation concernait des logiciels équipant pas moins de 62 modèles de véhicules diesel des marques Volkswagen, Audi et Seat, représentant potentiellement des millions de véhicules. La DUH estime que ces véhicules devraient être mis à l'arrêt et équipés d'un nouveau logiciel de traitement des gaz polluants.

Cependant, Volkswagen a vivement réagi à la décision du tribunal, qualifiant cette dernière d'"incorrecte et infondée". Le constructeur allemand a annoncé son intention de faire appel, reprenant ainsi une stratégie déjà mise en œuvre après le jugement similaire de l'année précédente. Volkswagen conteste la nécessité d'arrêter les véhicules concernés ou de leur appliquer un nouveau...Lire la suite sur Autoplus