Publicité

Vol MH370 : 10 ans après, des proches des victimes réclament de nouvelles recherches

Le 8 mars 2014, l'avion effectuant la liaison Kuala Lumpur-Pékin a disparu, avec 239 personnes à bord. Dix ans plus tard, les proches des victimes demandent de nouvelles recherches.

Quelque 500 personnes se sont réunies ce dimanche 3 mars près de Kuala Lumpur pour une "journée du souvenir" en mémoire des victimes du vol Malaysia Airlines MH370 mystérieusement disparu le 8 mars 2014, et pour réclamer de nouvelles recherches.

"Les recherches doivent se poursuivre", a dit à l'AFP Liu Shuangfong, au nombre des quelques Chinois ayant fait le déplacement pour cette commémoration.

Le 8 mars 2014, l'avion effectuant la liaison Kuala Lumpur-Pékin avait disparu. Si certains débris semblant lui appartenir avaient ensuite été récupérés dans l'océan Indien, aucune trace des 239 personnes à bord, pour les deux tiers des Chinois, n'a été retrouvée.

"Où est l'avion ?"

Parents et soutiens se sont rassemblés dans un centre commercial proche de Kuala Lumpur, la capitale malaisienne, confiant être toujours très affectés.

"Les dix dernières années ont été pour moi des montagnes russes émotionnelles ininterrompues", a souligné auprès de l'AFP Grace Nathan, une avocate malaisienne de 36 ans dont la mère, Anne Daisy, 56 ans, était à bord de l'avion.

S'adressant à la foule, elle a appelé le gouvernement malaisien à mener de nouvelles recherches. "Le vol MH370 n'est pas de l'histoire ancienne", a-t-elle lancé.

Liu Shuangfong, 67 ans, originaire de la province chinoise du Hebei, a, elle, perdu son fils de 28 ans, Li Yanlin, passager du vol MH370. "Je demande justice pour mon fils. Où est l'avion ?", a-t-elle interrogé.

Nombreuses spéculations

Les causes de cette disparition - le plus grand mystère de l'aviation civile moderne - font l'objet de multiples spéculations.

Différentes théories - suicide du pilote, accident en mer ou tir de missile - ont été avancées au fil des ans pour essayer d'expliquer cette disparition, qualifiée de "presque inconcevable" par les enquêteurs australiens ayant coordonné les premières recherches.

Ces recherches maritimes, pendant près de trois ans sur 120.000 km² dans l'océan Indien, les plus importantes de l'histoire, avaient été interrompues en janvier 2017.

Une société d'exploration américaine avait ensuite lancé des recherches privées en 2018, mais celles-ci se sont achevées après plusieurs mois d'exploration des fonds marins, sans succès.

Nombre de proches de victimes accusent Malaysia Airlines et la Malaisie de cacher des informations, ce que les intéressés contestent.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - MH370 : l’impossible disparition