«La Voix du Nord» veut supprimer 178 postes sur l'autel du numérique

Le quotidien «la Voix du Nord» va subir un plan de sauvegarde de l'emploi, avec la suppression de 178 postes, soit 25% des effectifs

Le quotidien nordiste, qui fait encore des bénéfices, va se servir de la loi El Khomri pour lancer un lourd plan social. Un quart de l'effectif est menacé dans le cadre d'un projet donnant la priorité au Web.

«Les gens sont abasourdis», constate un représentant du personnel de la Voix du Nord, lui-même sous le choc. L’information a fuité dans Les Echos mardi soir : le quotidien régional prévoit de supprimer 178 postes sur 710, soit 25% des effectifs du vaisseau amiral du groupe de presse nordiste appartenant au voisin belge Rossel (le Soir). La direction du journal refuse de s’exprimer sur le sujet, mais confirme qu’un comité d’entreprise extraordinaire est convoqué pour le 10 janvier.

Cela faisait déjà un moment que des rumeurs de restructuration circulaient au siège de la Voix du Nord, à Lille, mais l’ampleur du plan social choque. D’autant que le journal est bénéficiaire. «La situation comptable est bonne, avec 5 millions d’euros en résultats nets d’exploitation. Certes, le chiffre d’affaires est en baisse, mais il n’y a rien qui doit conduire à un PSE», confie ce syndicaliste. Un salarié du journal s’étonne d’ailleurs: «Je croyais qu’on ne pouvait pas faire un plan social quand on fait des bénéfices.» Mais la loi El Khomri, publiée le 10 décembre, a changé la donne en facilitant les conditions dans lesquelles une entreprise peut procéder à des licenciements économiques en cas de baisse des commandes ou du chiffre d’affaires.

«La direction affirme que, s’il y a des bénéfices, c’est d’une part grâce aux aides de l’Etat et, d’autre part, parce que la Voix du Nord a vendu son capital immobilier», soupire un autre délégué syndical. Elle argue de la mauvaise santé du secteur de la presse écrite, de la baisse des ventes des journaux papier pour justifier la réorganisation de l’entreprise. Comme la plupart des quotidiens confrontés à la mutation numérique, la Voix du Nord a vu sa diffusion payée reculer fortement ces dernières années (-4,58% à 217 106 exemplaires (...) Lire la suite sur Liberation.fr

Crise de la presse: la Voix du Nord s’oriente vers un plan social
Allemagne: le marché automobile en grande forme en 2016
Seine-et-Marne: un laboratoire de cosmétiques de contrefaçon démantelé
Grippe aviaire: nouvel accès de fièvre dans le Sud-Ouest
France: 2016, pire année pour l’hôtellerie depuis 2009

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles