Publicité

Voitures électriques : une solution pour décarboner les transports ?

Plusieurs gouvernements ont adopté la politique d'arrêter la production de véhicules thermiques d'ici 2035. Le passage aux véhicules électriques peut-il décarboner le secteur de l'automobile ? Des chercheurs se sont penchés sur cette question pour le Japon.

L’émission de gaz à effet de serre entraîne le réchauffement global de la planète. Les véhicules électriques sont souvent présentés comme une solution au réchauffement climatique, mais est-ce vraiment le cas ? Une équipe de l’université de Kyushu (Japon) s’est penchée sur la question et est assez nuancée quant à l’efficacité de la transition vers le tout électrique. Ses résultats ont été publiés dans la revue Journal of Cleaner Production le 15 janvier 2024.

Un constat international

En 2021, les émissions de gaz à effet de serre étaient de 36.6 Gt (milliards de tonnes) d’équivalent CO2, selon l’agence internationale pour l’énergie (IEA). Dans ces émissions, le secteur du transport compté pour 7,7 Gt, en comparaison le secteur de la production électrique et du chauffage pesait pour 15,8 Gt dans le monde.

Pour chercher à diminuer la production de ces gaz nocifs pour l’environnement, l’IEA suggéra l’arrêt de la production de véhicules thermiques d’ici 2035. Cette mesure a été prise par le Japon (cœur de l’étude) mais aussi par l’Union européenne.

Lire aussiPlan climat de l'UE : les 27 approuvent la fin des moteurs thermiques en 2035

L’impact sur l’émission de CO2

Les auteurs ont basé leur étude sur un ensemble de résultats parus entre 2018 et 2021 et qui montraient une diminution des émissions à l’utilisation. Les résultats de ces études de référence sont cependant très sensibles au mix énergétique étudié.

Les chercheurs se sont donc focalisés sur le mix énergétique du Japon, c’est-à-dire la répartition des différentes sources d’électricité utilisée par le pays. Dans le cas du Japon, 70% de l’électricité est produite à partir de sources fossiles. Le gouvernement japonais essaie de diminuer cette part de l’énergie fossile à 50% d’ici 2030.

Pour le cas du Japon, la transition vers les véhicules électriques ne va pas arrêter l’émission de gaz à effet de serre, car une grande partie de l’électricité du pays en émet lors de la production. Si l’on transpose cela à la France,[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi