Publicité

Voitures électriques : ACC conclut un financement majeur pour ses gigafactories européennes

Après la première usine dans le Pas-de-Calais, Automotive Cells Company (ACC) investit massivement pour se développer. La maison-mère de l'usine de batteries de Douvrin a annoncé ce lundi 12 février avoir contracté 4,4 milliards d'euros de dette pour développer ses nouvelles unités de production en France, en Allemagne et en Italie. ACC, qui a inauguré sa première usine dans le Pas-de-Calais au printemps 2023, renforce ainsi «le financement de la construction de trois gigafactories de production de cellules de batteries lithium-ion» en France, en Allemagne (Kaiserslautern) et en Italie (Termoli), «ainsi que de sa R&D», a précisé dans un communiqué la coentreprise de Stellantis, Mercedes et Saft (filiale de TotalEnergies).

Le premier bloc de production de l'usine de Billy-Berclau-Douvrin a livré ses premiers packs de batteries fin 2023 à Stellantis pour équiper sa nouvelle Peugeot 3008. Ce financement permet la construction de quatre blocs de production supplémentaires sur les neufs prévus au total. ACC, qui était jusqu'ici partagée à parts égales entre ses actionnaires, indique également que Stellantis et Mercedes vont monter à son capital d'ici la fin mars 2024, atteignant respectivement 45% et 30% des parts environ. Mercedes investit la même somme que Stellantis mais, étant arrivée plus tard au capital d'ACC, elle obtient moins de parts, précise ACC. Saft investit aussi mais sera diluée à 25%.

«Stellantis et Mercedes-Benz, en tant que principaux actionnaires et clients des modules (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Etats-Unis : un taxi autonome Waymo incendié en pleine rue à San Francisco
Leasing social : l'exécutif annonce déjà la fin du dispositif pour 2024
Carburants : lesquels coûtent encore moins d'un euro ?
Surtaxe sur les SUV : une bonne affaire pour les parkings privés parisiens ?
Peugeot va intégrer ChatGPT dans tous ses véhicules d’ici fin 2024