Publicité

Voitures électrique : cette étude aux résultats surprenants remet en question leur impact environnemental

Il n’y aurait pas plus écolo que le train

Le RDG, représentant l'industrie ferroviaire britannique, a mené une analyse approfondie intégrant les types de trains, leur occupation, et divers scénarios de voyage. Les résultats indiquent que certains trajets en train écologique émettent seulement un quinzième des émissions de CO2 par personne par rapport à une voiture à essence ou diesel. En moyenne, sur les 100 principaux itinéraires de voyage d'affaires, l'utilisation d'une voiture diesel ou à essence produit neuf fois plus de carbone que le train. Même en conduisant une voiture hybride rechargeable, les émissions sont quatre fois plus élevées que celles du train, et près de deux fois et demie plus élevées pour une voiture électrique. L'étude du RDG présente des exemples spécifiques pour illustrer ces résultats. Par exemple, le trajet d'Édimbourg à Londres Kings Cross émet 116 kg de CO2 dans une voiture diesel, 31,8 kg dans une voiture à batterie, et seulement 12,7 kg par personne en train.

Comme le précise The Guardian, la comparaison repose sur les données officielles du gouvernement britannique relatives aux émissions moyennes des voitures de fonction en fonction de la distance parcourue. Les émissions des véhicules électriques à batterie sont largement influencées par la provenance de l'électricité et sont susceptibles de diminuer avec une adoption accrue des sources d'énergie renouvelable.

Plus écolo, mais aussi plus cher

Jacqueline Starr, directrice générale de RDG, souligne que ces données fournissent aux entreprises la mesure la plus précise des émissions pour les 100 trajets ferroviaires professionnels les plus courants. Elle encourage la réduction des...Lire la suite sur Autoplus