Dans quel département trouve-t-on le plus de SUV en France ?

·3 min de lecture
Le Citroen C3 AirCross, l'un des SUV les plus vendus en France en 2019.
Le Citroen C3 AirCross, l'un des SUV les plus vendus en France en 2019.

Ces véhicules sont pointés du doigt par plusieurs associations écologistes. WWF dénonce l'impact "écrasant" des SUV sur le climat et demande au gouvernement d’agir.

“Une catastrophe climatique”. L’ONG environnementale dénonce l’impact climatique des SUV, ces 4x4 qui ne disent pas leur nom et dont les ventes ont flambé ces dernières années en France. Au point d’être, aujourd’hui, les voitures les plus vendues aux particuliers en France et en Europe. En 2019, les SUV représentaient 38% des ventes de véhicules neufs dans l’Hexagone.

“Les SUV, 2e source de croissance des émissions françaises”

Une croissance qui inquiète WWF. Selon l’ONG environnementale, "au cours des dix dernières années, les SUV ont constitué la 2e source de croissance des émissions françaises". Un constat que dressait déjà il y a quelques mois l’agence internationale de l’énergie.

À LIRE AUSSI>> Gaz à effet de serre : le WWF demande au gouvernement d’agir contre les SUV

Des véhicules dont la répartition en France varie fortement selon les départements, selon les chiffres d’AAA Data, relayés par BFM. Les SUV sont très présents dans certains départements où les conditions de circulation peuvent être difficiles, comme les Hautes-Alpes où 16,8% des véhicules en circulation sont des SUV, le Cantal 16,4%, ou encore la Haute-Savoie avec 15,9%.

Moins de SUV dans le Finistère qu’à Paris

Un lien entre ruralité et attrait pour le SUV qui n’est toutefois pas automatique puisqu’on trouve moins de SUV dans le Finistère (10% des véhicules), le Maine-et-Loire (10,5%) et le Tarn-et-Garonne (10,9%) qu’à Paris (12,4%) ou dans les Hauts-de-Seine (13,8%).

L’attrait pour le SUV dans ces départements se confirme sur les chiffres de ventes de l’année 2019. Ainsi, l’Yonne est le département où la part de SUV dans les véhicules neufs est la plus importante sur l’année 2019, avec 43,7% des véhicules immatriculés, soit 3 812 sur 8 733.

En deuxième position, un département très loin d’être rural, les Hauts-de-Seine, avec 43,2% des véhicules immatriculés, soit 37 584 SUV sur 86 952 véhicules neufs. Viennent ensuite le Jura, la Marne, et la Haute-Corse.

23 903 SUV immatriculés à Paris en 2019

À l’opposé, les SUV séduisent moins dans certains départements ruraux comme la Somme avec 32,8%, soit 12 163 SUV sur 37 033 voitures, la Vienne où 33,2 % des voitures neuves vendues étaient des SUV en 2019, soit 6 257 SUV sur 18 830 voitures, ou encore la Corse-du-Sud avec 34,4 % soit 5 073 SUV sur 14 731 voitures.

À titre de comparaison, à Paris, 41,8 % des voitures neuves vendues étaient des SUV en 2019, soit 23 903 SUV sur 57 129 voitures. En février dernier, plusieurs députés déposaient un amendement pour interdire la publicité pour les SUV. Une idée partagée par WWF, mais rejetée ce mardi matin par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances. "Vous avez le choix entre interdire ou informer (…) Moi, comme je crois à l'intelligence des Français, je pense qu'il faut informer le consommateur, lui dire : vous voulez acheter un SUV, voilà les niveaux de pollution", a déclaré le ministre sur France Info.

Ce contenu peut vous intéresser :