Publicité

Voiture électrique : Stellantis anticipe plusieurs scénarios pour les élections

Stellantis, fruit de la fusion entre Peugeot-Citroën et Fiat-Chrysler, se prépare à adapter sa stratégie de développement de voitures électriques en fonction des résultats des élections européennes et américaines. Le directeur général du groupe, Carlos Tavares, a annoncé lors d'une conférence de presse que deux scénarios sont envisagés en fonction de l'orientation politique qui se dessinera.

"Nous devons garder les yeux bien ouverts sur le résultat des élections américaines et européennes. On doit être sûr que c'est bien la direction que les gens veulent suivre", a souligné Carlos Tavares. Selon lui, deux scénarios se présentent : une accélération du développement des voitures électriques en cas de victoire des progressistes, ou au contraire, un ralentissement si les "populistes" l'emportent.

Stellantis ne reviendra pas en arrière

Actuellement, Stellantis prévoit de vendre 100 % de voitures à batterie en Europe d'ici 2030 et 50 % aux États-Unis, où l'électrification commence à peine à gagner du terrain. Cependant, le constructeur n'a pas l'intention de revenir complètement au moteur à essence, soulignant que l'industrie automobile doit contribuer à résoudre le problème du réchauffement climatique.

"Nous nous adapterons au fil de l'eau, sans peur. Nous avons affronté crise après crise dans cette industrie, nous ne savons plus ce qu'est la peur", a affirmé Carlos Tavares.

La prudence est de mise

En réaction à la guerre des prix déclenchée par Tesla et suivie par Ford dans le secteur des voitures électriques, le dirigeant a averti que cette "course vers le fond" finirait en "bain de sang" si les prix continuaient à baisser. Stellantis a adopté une approche plus...Lire la suite sur Autoplus