Publicité

Vogue porte plainte contre Drake et 21 Savage après des faux magazines créés pour promouvoir leur album

Les rappeurs Drake (à gauche) et 21 Savage (à droite).  - Amy Sussman / Valerie Macon - AFP
Les rappeurs Drake (à gauche) et 21 Savage (à droite). - Amy Sussman / Valerie Macon - AFP

Une promotion compromise. Pour accompagner la sortie de leur album en duo Her Loss, le 4 novembre, les rappeurs Drake et 21 Savage ont imaginé une campagne de publicité assez ingénieuse.

Les deux artistes ont créé une fausse couverture de Vogue à leur effigie et l'ont affichée dans plusieurs villes ainsi que sur leurs réseaux sociaux respectifs. Pour jouer le jeu jusqu'au bout, Drake et 21 Savage sont même allés jusqu'à remercier personnellement Anna Wintour - rédactrice en chef du magazine - de cette invitation.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Une démarche qui n'a pas plu à Condé Nast, maison d'édition du célèbre magazine de mode. Comme le précise The Guardian, la société a décidé de poursuivre en justice les deux artistes qu'elle accuse d'avoir utilisé le nom de Vogue sans son autorisation pour la promotion de leur album.

Selon la plainte consultée par TMZ, Condé Nast assure que ni Vogue ni Anna Wintour "n'ont approuvé cette couverture de quelque manière que ce soit" et estime que cette Une a induit les fans et lecteurs du journal en erreur, les laissant penser que cette édition spéciale allait être mise en vente.

La maison d'édition affirme également avoir demandé à plusieurs reprises aux deux rappeurs de retirer toutes promotions utilisant le nom de Vogue, mais que rien n'a été fait et réclame 4 millions de dollars de dommages et intérêts à Drake et 21 Savage, d'après TMZ.

Une promo fictive

Outre cette couverture de Vogue, Drake et 21 Savage ont continué à surprendre leurs fans en organisant une campagne de promotion totalement fictive de leur album. Les deux rappeurs ont ainsi partagé sur leurs réseaux une fausse interview avec le célèbre animateur Howard Stern ainsi qu'un épisode fictif de l'émission musicale Tiny Desk, où se produisent en direct de nombreuses stars de la chanson.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Ils ont également diffusé un extrait d'une fausse vidéo, soit disant tournée pour la chaîne YouTube des studios Colors, célèbres pour inviter des artistes à se produire devant un fond coloré.

Résultat, cette promotion s'est avérée tellement réaliste que NPR, les producteurs de Tiny Desk, ont été par exemple contraints de confirmer à leur public que la vidéo partagée par Drake et 21 Savage était en réalité fictive.

Article original publié sur BFMTV.com