Publicité

"On vit avec le vide" : Le témoignage poignant du père d'un jeune espoir du rugby décédé à seulement 18 ans

"On vit avec le vide" : Le témoignage poignant du père d'un jeune espoir du rugby décédé à seulement 18 ans

Depuis le décès de son fils Nicolas, jeune espoir du Stade Français qui a succombé à ses blessures après un terrible plaquage, Philippe Chauvin s'est donné pour mission de sensibiliser aux dangers du rugby. Dans un entretien accordé au "Figaro", le père meurtri raconte la tragédie qu'il a dû vivre.

C'est une histoire terrible et qui montre bien à quel point le rugby peut être une pratique dangereuse, tant les joueurs sont de plus en plus puissants physiquement. À seulement 18 ans, Nicolas Chauvin était considéré comme un des espoirs du rugby français, signé dans l'un de ses clubs les plus prestigieux, le Stade Français, mais une rencontre face à Bordeaux-Bègles en décembre 2018 a tout faire basculer. Le jeune garçon a été victime d'un plaquage d'une violence rare, infligé par deux adversaires en même temps. Le jeune homme a eu sa deuxième vertèbre cervicale arrachée et son coeur s'est arrêté.

Hospitalisé dans un état très grave, le jeune rugbyman a finalement été débranché trois jours plus tard. Une situation terrible à vivre pour ses parents et toute sa famille, comme son père, Philippe Chauvin, le confesse dans une interview accordée au Figaro le 15 mai. "C'est tellement improbable, on ne s'attend pas à devoir traverser ce genre de choses. (...) On s'enferme dans une coquille en se disant que ça ne peut pas arriver. Mais si ! Et c'est important d'en parler", raconte-t-il, plus de quatre ans après le décès de son fils. Le père de famille a décidé de mener un combat pour sensibiliser et surtout alerter les institutions françaises. Il vient d'ailleurs de sortir un livre, Mourir fait partie du jeu (éditions du Rocher), dans lequel il évoque le drame qui l'a frappé et explique pourquoi il faut modifier les règles pour rendre le...

Lire la suite


À lire aussi

Une jeune espoir du cyclisme meurt à seulement 18 ans dans de terribles circonstances
Un jeune espoir français meurt à seulement 20 ans, son ancien club "sous le choc", lui rend un vibrant hommage
Monica Bellucci clame tout son amour à sa fille Deva : beauté fatale au défilé Dolce & Gabbana, à seulement 18 ans