Publicité

Visite chez Renault : Bruno Le Maire lance son opération séduction

«Cette industrie est vitale pour notre nation.» En déplacement, vendredi 29 mars, dans l’usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime), le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a profité de l’occasion pour accorder un entretien au quotidien régional Paris-Normandie et dire tout le bien qu’il pense de la filière automobile. «Je suis mobilisé depuis la crise Covid pour soutenir toute l'industrie automobile, pour soutenir Renault, et les sous-traitants qui étaient menacés», a-t-il ainsi affirmé, comme le rapporte BFM TV.

Sur place, il devrait annoncer des investissements dans le secteur automobile qui concernent notamment le passage à l’électrique. Dans ce déplacement, il est accompagné de Luca de Meo, directeur général de Renault Group, et d'Edouard Philippe, président du Havre Seine Métropole et ancien Premier ministre. «Nous avons aujourd'hui la possibilité de faire basculer [l’industrie automobile] dans le XXIe siècle avec l'électrification», a déclaré le ministre.

Le choix de se rendre sur le site de Sandouville n’a ainsi pas été fait au hasard. C’est là que seront développés les nouveaux véhicules de Renault, les «FlexEVan». Fourgons de dernière génération, pensés pour la livraison du dernier kilomètre, ils sont le fruit d’une collaboration avec Volvo. Les deux entreprises, qui ont créé conjointement l’entreprise Flexis, vont investir 300 millions d’euros chacune dans ce projet. CMA-CGM pourrait également se joindre à la fête et apporter un fonds supplémentaire de 120 millions (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Golf de Volkswagen se fait moins chère pour son 50e anniversaire
Carburant : vous pouvez obtenir 100 euros chez TotalEnergies, mais dépêchez-vous !
Xiaomi SU7 : le champion de la tech lance sa toute première voiture électrique
Voiture d’occasion : et si vous tentiez le rachat express ?
Automobile : comment faire des économies sur l’entretien de son véhicule ?