Publicité

"Netanyahu autorisait un financement sans précédent du Hamas", assure Charles Enderlin

Un impensable "niveau de détails et de préparation" qui a surpris les analystes militaires israéliens: c'est ce que révèlent des documents et données récupérés sur les combattants palestiniens ayant mené la meurtrière attaque sur Israël le 7 octobre et exposés pour la presse lundi. À la suite de ces constatations, nous découvrons également que "Benjamin Netanyahou autorisait le financement du Hamas a une importance sans précédent", explique Charles Enderlin, auteur et ancien correspondant de FRANCE 2 à Jérusalem, invité de FRANCE 24. "Selon Ismaël Haniyeh, le chef du Hamas, en 2020, le Hamas avait reçu du Qatar un milliard de dollars. Et puis, tout ce qui est entré dans Gaza, ou une grande partie pour la reconstruction, ça partait dans les souterrains. Alors la grande idée : si le Hamas peut gérer Gaza financièrement, on autorise également des ouvriers de Gaza à travailler en Israël, ce qui ramènent des salaires". Pour Charles Enderlin, c'était simplement une "grande idée politique" de Netanyahou qui a oublié "la chose fondamentale : le Hamas est une organisation intégriste, fondamentaliste qui a une autre vision que tout simplement contrôler Gaza mais de gagner la guerre contre Israël".


Lire la suite sur FRANCE 24