Publicité

Vision animale, changement de comportement bactérien, urbanisation de l'Amazonie : l'actu des sciences en ultrabrèves

Au sommaire des ultrabrèves du 24 janvier 2024 : un logiciel reproduit la vision des animaux, des bactéries passent de proies à prédateurs en fonction de la température et une succession d'urbanisations découverte dans l'Amazonie.

L'actu des sciences du 24 janvier 2024, c'est :

En animaux : Un nouveau système de caméra pour voir le monde comme les animaux.

  • Une équipe de chercheurs adéveloppé un système de caméra et un logiciel afin de reproduire la vision des animaux, permettant de voir le monde tel que perçu par d'autres espèces animales.

  • Contrairement aux méthodes conventionnelles telles que la spectrographie, leur système peut saisir des objets en mouvement et ne nécessite aucun éclairage particulier.

  • Ce système va permettre aux chercheurs de mieux comprendre le comportement animalier, notamment les raisons des collisions entre des oiseaux et les vitres.


En fondamental : Quand la proie bactérienne devient un redoutable prédateur à cause d'un simple changement de température.

  • Le monde des micro-organismes semble simple à décrire avec des espèces bien catégorisées, certaines sont prédatrices et d'autres leurs proies, mais cette simplicité est remise en question.

  • Des chercheurs ont pu observer une inversion des rôles de prédateur et de proies dans l'interaction de deux bactéries.

  • Les chercheurs souhaitent étudier d'autres variations dans l'environnement comme l'acidité ou la présence de nutriments afin de voir si de tels changements de paradigme sont observés.


En archéologie : L'étonnante urbanisation des peuples de Haute-Amazonie il y a 2500 ans.

  • Des chercheurs ont combiné plus de 20 ans de fouille à une cartographie de la vallée d’Upano (Équateur), ils ont ainsi pu mettre en valeur une succession d'urbanisations reliées par des routes.

  • Des datations au carbone 14 ont permis de montrer que ces infrastructures, en plus de s'étaler dans l'espace, s'étalent dans le temps.

  • Selon le chercheur au laboratoire des Amériques de l’université Panthéon-Sorbonne, cela contredit l'idée que l'Amazonie s'est urbanisée tardivement.


En nature et environnement : Des champignons présents dans les océans capables de dégrader les microplastiques.

  • Federico Baltar, chercheur de l’université de Vienne, ann[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi