Publicité

Visé par un mandat d'arrêt, le rappeur Maes contraint de reporter son concert à l'Accor Arena

Les fans de Maes devront faire preuve de patience avant de pouvoir espérer assister à au concert du rappeur sur la scène de l'Accor Arena. Comme le rapporte Le Parisien, l'artiste de 28 ans a annoncé le report de son show prévu le 16 février prochain au 19 décembre 2024 en raison d'un mandat d'arrêt émis à son encontre le 10 octobre par le tribunal correctionnel de Paris.

Face au risque d'incarcération en cas de présence sur le sol français, Maes, qui vit actuellement à Dubaï a donc "décidé de ne pas maintenir ses dates de showcase et concert initialement prévues", soucieux "de ne pas décevoir ses auditeurs en cas de mise à exécution de ce mandat d’arrêt", précise l’équipe de l'artiste dans un texte relayé par Le Parisien.

Sur X (anciennement Twitter), Maes a également réagi à ce report. "Date reportée au 19.12.24, 15k places vendues... Mr le juge sachez que vous n'êtes qu'un jaloux de la réussite d'un ARABE de cité. Désolé à tous et on se donne RDV en décembre", a-t-il écrit.

Procès renvoyé au 5 juin 2024

En octobre dernier, Maes ne s'était pas présenté en personne au tribunal correctionnel de Paris où il devait comparaître dans un procès pour des coups de poing datant de 2018. Depuis, le rappeur a indemnisé la victime qui a retiré sa plainte, rapporte Le Parisien.

Représenté par son avocate, Me Diane de Condé, Maes avait ainsi fait savoir qu'il était retenu à Dubaï en raison d'un "showcase" et de plusieurs journées d'enregistrement en studio prévues la semaine du procès.

Des excuses jugées "non valables" par le président de la 13e chambre correctionnelle, Guillaume Daïeff ainsi que par la procureure. "On ne loue pas un studio le jour où on doit comparaître devant un tribunal, il savait que sa présence était indispensable", s'était-elle agacée lors de l'audience.

Le procès a donc été renvoyé au 5 juin 2024. Interrogée par Le Parisien, l'avocate de Maes, Me Diane de Condé, a assuré que son client serait cette fois bien présent à cette date pour comparaître devant le tribunal.

Article original publié sur BFMTV.com