Publicité

Virginie Grimaldi : "Je m'effeuille de livre en livre"

La famille, celle dans laquelle on nait et celle que l’on se choisit, est quasiment toujours la source d’inspiration de vos romans. Comment l’expliquez-vous ?

Virginie Grimaldi : C’est ce qui m’entoure. Tout ce petit monde qui grouille autour de moi m'inspire beaucoup. J'ai eu la chance de naître et de grandir dans une famille qui est un clan. On est très soudé, on vit tous dans le même périmètre. Je parle toujours d'un sujet qui me bouleverse et ce sujet-là, les liens familiaux, est inépuisable et bouleversant.

Vous explorez ici l'histoire de deux sœurs séparées par les drames et les différends. Qui sont Emma et Agathe ?

Emma est celle qui a dû, petite, s'occuper de sa sœur. Cela l'a rendu sérieuse, prévoyante, peut-être parfois psychorigide. Agathe est "la petite", c'est un électron libre, avec les émotions à fleur de peau.

Qu'elle est celle qui vous ressemble le plus ?

Je crois que je suis un mélange des deux. Comme Emma, j'ai endossé très tôt le rôle de protectrice vis-à-vis de ma petite sœur, car nous n'avons pas eu une enfance facile. Je peux avoir un côté psychorigide mais je suis aussi un électron libre comme Agathe.

Votre sœur a lu votre livre justement ?

Elle est en train… Elle ne lit pas beaucoup en général mais elle est très touchée que j'ai écrit cette histoire. C'est une fiction évidemment, mais j'y ai noyé des souvenirs qu'on partage, des traits de nos caractères… Son retour est celui que j'attends le plus.

Il y a quelque chose de plus profond que d'habitude dan...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi