"Virgil was here": les images du dernier show de Virgil Abloh pour Louis Vuitton

·1 min de lecture
Virgil Abloh à New York en juin 2019 - Dimitrios Kambouris / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Virgil Abloh à New York en juin 2019 - Dimitrios Kambouris / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

876450610001_6284637976001

La maison de couture Louis Vuitton a salué mardi soir à Miami lors d'un défilé intitulé "Virgil was here" ("Virgil était là") la mémoire de son couturier star Virgil Abloh, mort ce dimanche à l'âge de 41 ans des suites d'un cancer.

L'ultime collection du directeur artistique homme de la maison française a été présentée lors de la soirée, selon les souhaits du créateur. Un teaser mis en ligne lundi sur Instagram pour ce show montrait un adolescent noir qui roule à vélo avant de s'accrocher à une montgolfière portant un logo LV. Montgolfière que l'on a retrouvé lors du défilé.

Engagé pour l'affirmation des cultures afro-américaines

Premier grand créateur noir reconnu sur la scène de la mode, Virgil Abloh avait décroché en 2018 l'un des postes les plus enviés du secteur de la mode et du luxe, au sein de la griffe fleuron de LVMH, numéro un mondial du luxe.

"Virgil n'était pas seulement un ami, un grand collaborateur, un génie créatif, un visionnaire et un perturbateur, mais aussi l'un des meilleurs communicateurs culturels de notre époque. Il a ouvert la voie aux générations futures", a souligné Michael Burke, PDG de Louis Vuitton, sur le compte Instagram du groupe.

Né aux Etats-Unis, Virgil Abloh n'a jamais oublié ses origines ghanéennes: en janvier 2021, le créateur faisait monter sur les podiums de Louis Vuitton, le Kente, un tissu traditionnel du Ghana, porté lors des grandes cérémonies.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles