Publicité

Viré de The Voice, The Vivi révèle avoir sombré dans l’alcool et la violence : “Ça m’a vraiment brisé”

Souvenez-vous. En février 2021, TF1 diffusait les auditions à l'aveugle de la saison 10 de The Voice lors desquelles un jeune rappeur âgé de 20 ans s'était démarqué. Avec sa reprise poignante et intense de Suicide social d'OrelSan, il avait hypnotisé les coachs qui s'étaient tous retournés (Amel Bent, Vianney, Florent Pagny et Marc Lavoine, ndlr). Mais sur les réseaux sociaux, une énorme polémique est née. D'abord, son choix de chanter certaines paroles controversées du morceau a été mal reçu, puis des tweets choquants qu'il avait publiés trois ans auparavant ont été déterrés. Deux jours après la diffusion de sa prestation, The Voice décidait, malgré les excuses du candidat, d'exclure The Vivi de l'émission pour mettre fin à la polémique, tout en proposant au jeune homme d'être suivi par un psychologue.

À lire également

"C’était un cauchemar" : Adriana Karembeu évoque avec franchise son expérience compliquée dans Danse avec les stars

Ce dernier a refusé, ce qui a marqué le début de sa "descente aux enfers", comme il l'a confié à Sam Zirah dans l'émission En toute intimité sur YouTube. "J'aurais peut-être dû accepter, je m'en rends compte. Je voulais parler à personne, ça m'a dégouté. J'avais la haine contre les médias. (...) À l'époque où je poste ces tweets, j'ai 17 piges. L'âge n'excuse rien. (...) C'était en 2017, on était sur Twitter, on se vannait entre mecs de Minecraft, une commu toxique. C'étaient juste des vannes, du troll. Vincent, c'était un petit con à cette époque-là. C'était de la provoc. Ce n'était pas moi. (...) J'ai reçu des menaces de mort, des insultes. Même mes parents ont reçu ça. On nous disait : 'Je vais vous crever'. Il y en a te...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi