Publicité

"Ce sont des violeurs" : Alexandra Lamy répond sèchement à Anny Duperey après sa critique de Judith Godrèche

Alexandra Lamy est très engagée contre les violentes faites aux femmes. La comédienne n'avait pas hésité à se rendre à une manifestation contre les violences sexistes et sexuelles en 2019. Mais ce n'est pas tout. En 2022, elle avait produit un film intitulé Touchées, qui parlait d'un groupe de femmes victimes de violences sexuelles. Ainsi, l'actrice n'a pas tardé à répondre à Anny Duperey. Cette dernière a commenté les accusations de l'actrice Judith Godrèche contre les réalisateurs Benoît Jacquot et Jacques Doillon. "Je vais me faire taper dessus, mais je pense que tout ça est extrêmement exagéré. Quand même six ans avec un réalisateur... Sous emprise, je veux bien, mais quand même consentante, non ? Je ne sais pas trop quoi penser de ce truc-là, mais je n'aime pas trop ces chasses aux sorcières tardives comme ça", a-t-elle déclaré. Alaexandra Lamy a décidé de réagir aux propos d'Anny Duperey : "Madame Duperey (...) Vous voulez dire à toutes ces femmes, que vous n'aimez pas la chasse aux sorcières tardive, mais ce ne sont pas des sorcières, ce sont des violeurs, des criminels, il faut dire à toutes ces victimes que vous n'aimez pas la chasse aux violeurs et aux criminels", a posté Alexandra Lamy ce dimanche 10 février sur le réseau social X. Et de poursuivre : "Merci Madame Duperey, au nom de toutes les victimes, de toutes celles qui ont le courage de parler, de leur demander de se taire parce que ça fait longtemps".

#annyDuperey pic.twitter.com/65V2eqLQBL

(...)

Lire la suite sur Closer

Cette coupe de cheveux incontournable avec un visage rectangulaire
Taylor Swift, Kim Kardashian, Beyonce, Justin Bieber… Ces stars aperçues au Super Bowl 2024
"Zéro envie de…" : cette nouvelle vie dont le prince William se passerait bien
Super Bowl 2024 : Taylor Swift vole la vedette à Usher dans un corset en filet et un pantalon fendu
Alain Souchon : cette incroyable prescription de son médecin consulté pour un "coup de mou"