Publicité

Violences : le rugbyman Bastien Chalureau condamné à six mois de prison avec sursis en appel

Le rugbyman français Bastien Chalureau au stade Georges-Carcassonne, le 25 septembre 2023, à Aix-en-Provence.  - Credit:Baptiste Paquot/Abaca
Le rugbyman français Bastien Chalureau au stade Georges-Carcassonne, le 25 septembre 2023, à Aix-en-Provence. - Credit:Baptiste Paquot/Abaca

Le rugbyman international Bastien Chalureau a été condamné, mardi 16 janvier, à six mois de prison avec sursis en appel pour des violences contre deux hommes commises en 2020, mais le caractère raciste de l'agression n'a finalement pas été retenu. « Bastien Chalureau n'est pas fier des violences qu'il a commises, mais ce n'est pas un raciste », a déclaré à la presse son avocat, Me David Mendel, « extrêmement satisfait » de voir « que le dossier a été respecté et que Bastien Chalureau a été relaxé de cette infamante circonstance aggravante qui lui était reprochée ».

En première instance, le rugbyman de Montpellier Hérault Rugby (MHR) avait été condamné à la même peine, mais le tribunal avait estimé que les violences, commises dans la nuit du 31 janvier 2020 dans le centre de Toulouse, l'avaient bien été « en raison de la race ou de l'ethnie de la victime ». Le rugbyman de 31 ans a notamment nié avoir lancé « Ça va les bougnoules ? » comme l'affirmaient les plaignants.

« L'honneur de Bastien Chalureau est lavé »

« Aujourd'hui, je suis satisfait pour ce sportif qui au moment où je m'exprime est à l'entraînement, va continuer à s'entraîner et va continuer à progresser comme il l'a toujours fait depuis plusieurs années », a ajouté Me Mendel. « L'honneur de Bastien Chalureau est lavé », s'est-il réjoui. Le deuxième ligne Bastien Chalureau compte sept sélections en équipe de France, dont une contre l'Uruguay durant la dernière Coupe du monde, pour laquelle il avait [...] Lire la suite