Publicité

"Violement amputé" : Une acheteuse d'Affaire conclue a le coeur brisé après un incident intolérable

L'une des acheteuse d'"Affaire conclue" était à la fois triste et en colère. Des sentiments qu'elle a partagé sur Instagram, dimanche 25 février 2024 après qu'un incident se soit déroulé.

Aurore Morisse a rejoint la bande d'Affaire conclue en 2021. Très vite, les téléspectateurs de France 2 ont notamment été conquis par sa joie et sa bonne humeur. Mais le 25 février 2024, c'est une femme en colère que les internautes ont pu découvrir sur Instagram.

Quand elle n'est pas sur le plateau d'Affaire conclue avec Julia Vignali (qui a remplacé Sophie Davant cette saison) et les autres acheteurs, c'est dans sa boutique d'arts et de mobiliers qu'elle passe le plus clair de son temps. Un établissement situé au coeur de Liège, dans la rue Saint-Adalbert plus précisément. Et ce week-end, Aurore Morisse a eu une très mauvaise surprise. Depuis novembre dernier, les passants ont le bonheur de voir un Casse-Noisette devant sa boutique. Un objet géant de 3,30m qu'elle avait acheté dans le programme de France 2. Elle avait décidé d'en faire profiter tout le monde, notamment pour les fêtes de fin d'année. Mais elle a eu le droit à une très mauvaise surprise.

Aurore Morisse très en colère après un acte de vandalisme

Dimanche, Aurore Morisse a publié une photo sur laquelle on peut découvrir le fameux Casse-Noisette, avec un bras en moins. Un acte de vandalisme qui a fortement ébranlé l'acheteuse d'Affaire conclue. "Si vous êtes témoin de cet incident (vidéo, photo) j'ai besoin de votre aide pour informer et punir celui qui l'a violemment amputé. Les 4 personnes que je vois sur ma vidéo de surveillance......

Lire la suite


À lire aussi

Affaire conclue : Une experte trop sévère avec les candidats ? Face à sa mauvaise réputation, elle brise le silence
Déprogrammations sur France 2 : Affaire conclue, N'oubliez pas les paroles et Tout le monde à son mot à dire concernées
Bernard Dumeige (Affaire Conclue) handicapé à vie à cause d'un accident : il évoque ses "grosses séquelles"