Vingt-quatre siècles pour mesurer la Terre

DOMAINE PUBLIC

Déjà, les Grecs anciens avaient montré que notre planète Terre est ronde. Mais il faudra attendre le foisonnement scientifique du 18e siècle, et quelques périlleuses expéditions, pour préciser sa forme et ses dimensions exactes.

Cet article est issu du magazine Les Indispensables de Sciences et Avenir n°212 daté janvier/ mars 2023.

"Les Anciens imaginaient toutes sortes de formes pour notre planète", raconte l'historien des sciences Arkan Simaan. Pythagore est le premier, vers 550 avant J.-C. , à suggérer une forme sphérique. "Selon lui, le démiurge créateur du monde, parfait géomètre et musicien, n'avait pu que créer une forme parfaite, la sphère." Sa proposition sera progressivement étayée par des arguments scientifiques robustes, ceux de Parménide en particulier, quelques décennies plus tard. Observant qu'en naviguant vers le sud depuis sa cité d'Élée, en Campanie, les sommets de Sicile apparaissent avant la côte, celui-ci en déduit une courbure nord-sud. En outre, à partir d'observations sur le coucher du Soleil, il calcule que si la Terre est plate suivant un axe est-ouest, son bord devrait se trouver à seulement 75 kilomètres actuels à l'ouest de sa position. Absurde, il le sait, car l'ouest du bassin méditerranéen lui est bien connu ! Il en conclut que la Terre est également courbée dans cette direction, donc sphérique.

"Avec Ératosthène, au 3e siècle avant J.- C., les Grecs acquièrent déjà une idée assez précise de la circonférence de la Terre, souligne Arkan Simaan. Fasciné par le reflet du Soleil au fond d'un puits à Syène (Assouan), le jour du solstice d'été à midi, signe que le Soleil est parfaitement à la verticale, il imagine une méthode astucieuse." En voici une version simplifiée : supposant que le Soleil est si éloigné de la Terre que ses rayons peuvent être considérés comme parallèles, et constatant qu'à Alexandrie un obélisque possède, lui, une ombre lors du solstice d'été, il mesure celle-ci, et en déduit l'angle (7,2°) que fait le Soleil avec la verticale. Cette valeur correspond aussi à l'écart de latitude par rapport à Syène. Un cercle (360°) valant cinquante fois 7,2°, la circonférence de la Terre est égale à 50 fois la distance qui sépare les deux sites, 800 kilomèt[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi