Tensions en marge du meeting de Zemmour à Villepinte : 59 interpellations

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Éric Zemmour
    Journaliste, écrivain et homme politique français

Les forces de l'ordre avaient anticipé des débordements en marge du meeting d'Éric Zemmour, alors que des militants antifas manifestent ce dimanche leur opposition au candidat d'extrême droite.

Des incidents ont éclaté en marge du tout premier meeting d'Éric Zemmour à Villepinte (Seine-Saint-Denis) ce dimanche, où 57 personnes ont été interpelées. D'autre part, deux personnes ont été interpelées au cours d'une manifestation contre le candidat dans Paris, qui a réuni 2200 personnes selon la police.

Manifestants à Villepinte et dans Paris

Vers midi ce dimanche, une soixantaine de manifestants anti-Zemmour sont arrivés à Villepinte, mais ont rapidement été repoussés par les forces de l'ordre.  

Trente minutes plus tard, une deuxième vague de protestataires a déferlé avant d'être également éloignée de la gare du RER B qui permet d'accéder au parc des Expositions, où le polémiste d'extrême droite doit prendre la parole cet après-midi. La police a saisi sur certaines d'entre elles des cocktails molotov et des objets pouvant s'apparenter à des armes par destination.

Une manifestation contre Éric Zemmour dans la capitale a également entrainé des débordements. En plus des personnes interpelées, 79 individus ont été verbalisés pour manifestation sur périmètre interdit, selon nos informations.

"Faire taire" Zemmour

Le but des forces de police est d'éviter les affrontements entre les manifestants anti-Zemmour et ses soutiens qui viennent assister au meeting. Pour ce faire, un important dispositif de sécurité est déployé, avec la présence de la Brigade de répression de l'action violente (Brav). Une mesure qui répond à la crainte d'une montée des tensions et des crispations autour du candidat d'extrême droite. Des militants antifas ont en effet annoncé leur intention de manifester pour le "faire taire".

A Paris, une cinquantaine d'organisations syndicales, partis et associations ont également appelé à manifester, de Barbès à La Villette. Le cortège s'est élancé peu avant 14 heures. Si les manifestants sont présents en nombre, l'atmosphère est pour l'instant sereine.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo sur Éric Zemmour : "Il y a une responsabilité collective à avoir laissé ce type de personnage dont les paroles relèvent du délit"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles