Dans la ville chinoise de Xi’an, la crainte d’un retour du confinement

PHOTO KEVIN FRAYER/GETTY IMAGES VIA AFP

Dès sa publication, le 8 mars, sur le site officiel de la capitale de la province du Shaanxi, dans le centre de la Chine, le “plan d’urgence sur l’épidémie de grippe de la ville de Xi’an” a suscité l’inquiétude dans l’opinion publique chinoise, rapporte Lianhe Zaobao.

Ce plan, visant à renforcer la préparation face à la grippe, classe les mesures d’intervention en quatre niveaux. L’inquiétude des Chinois est surtout due aux deux premiers niveaux du plan. En cas de situation grave sont prévus : “la mise en quarantaine de la zone épidémique, la suspension de la production et des activités commerciales” et “la suspension du travail, du marché et des cours”. Tout cela rappelle de mauvais souvenirs à la population.

Le journal singapourien relate la réaction des internautes chinois. “Certains se moquent des autorités locales, accros au confinement”, d’autres ont peur d’un retour du confinement et s’indignent : “Si chaque vague de grippe doit désormais mener au confinement [de la population], n’est-ce pas un retour aux vieilles méthodes ?”

Explosion des cas de grippe

Le climat actuel en Chine favorise cette inquiétude. Le pays connaît depuis quelques semaines une forte explosion du nombre de cas de grippe. Selon les données du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, parmi les personnes présentant les symptômes d’un état grippal, le taux des positifs au virus a considérablement augmenté au cours des dernières semaines, passant de 0,7 % au début de février à 25,1 % à la fin de février.

Interrogé par Lianhe Zaobao, Tang Renwu, directeur de l’Institut de gestion gouvernementale de l’université normale de Pékin, a relativisé l’apparition de ce plan d’urgence. D’après lui, au vu des répercussions désastreuses du Covid-19 sur l’économie, de nombreux pouvoirs locaux craignent une nouvelle épidémie. Toutefois, Tang appelle les autorités locales à faire preuve de prudence dans la formulation des documents officiels, afin de ne pas provoquer de panique parmi les administrés.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :