Publicité

Villarreal-OM: Clauss a dû expliquer sa célébration "clim" à sa compagne

Un courant d’air glacial après un gros coup de chaud. Jonathan Clauss a libéré l’OM en inscrivant un but salvateur en toute fin de match sur le terrain de Villarreal (3-1), jeudi lors du 8e de finale retour de la Ligue Europa. Vainqueur 4-0 à l’aller, Marseille s’est fait très peur en Espagne en se trouvant mené 3-0 à quatre minutes de la fin du temps réglementaire (86e), subissant les assauts adverses dans les derniers instants. Les hommes de Jean-Louis Gasset ont finalement poussé un ouf de soulagement sur une contre-attaque conclue par Clauss (90e+4).

"Quand t’éteins tous les espoirs adverses, on dit que t’as mis une clim’"

L’ancien Lensois a manifesté son immense soulagement en narguant le public d’une célébration "clim". Accompagné d’Amine Harit, les deux joueurs ont feint d’avoir froid en se frottant les bras dans un grand sourire, pour célébrer cette réalisation qui a éteint tout le stade et les espoirs espagnols.

La référence avait visiblement échappé à la compagne de Jonathan Clauss, Pauline. Cette dernière a relayé sur son compte Instagram la conversation tenue avec l’international français, qu’elle interroge sur les raisons de son geste ("les coulisses de notre conversation après un match"). "Tu peux m’expliquer ta célébration, il faisait froid à Villarreal?", a-t-elle écrit.

Réponse explicite de Clauss: "non mon cœur. En fait quand c’est un match chaud et que t’éteins tous les espoirs adverses, on dit que t’as mis une clim’."

La libération est à la hauteur de la crispation qui a accompagné les hommes de Jean-Louis Gasset tout au long de la rencontre. "A 3-0 on a imaginé le pire, ce qu’on ne voulait pas", a reconnu l’entraîneur marseillais à RMC Sport. "Il fallait avoir les ressources pour mettre le but qu’il fallait. Notre premier match a été extraordinaire contre une équipe de très haut niveau et qui a réussi en Europe il n’y a pas si longtemps."

Article original publié sur RMC Sport